Douceur de l'enfant

Publié le par DJENNIE

Douceur de l'enfant

 

De ses petites mains

Il cueille des petites fleurs d'amour éternel

Ces petites fleurs fait de petits riens

Ou reposent tout son amour murmuré dans son cœur d'enfant

Fièrement il tend ses petites fleurs des champs

Folkloriques cueillient au grès du vent

Bouquet de fleurs bariolés qui fait notre bonheur

Qui du bout des lèvres nous embrassons tendrement

Garde à jamais les empreintes de nos vies

Un bouquet de fleurs de bonheur éternel

Orne notre demeure de sa petite voix absente

Petites fleurs des champs

Celles qui vivent, revivent et survivent

Mirage fait de douceur,

Enchante l'enfant

Une petite main tendue

Qui nous émerveille

Embrasse notre cœur

D'une douce lumière éternelle

 

Bonne fete à tous les PaPas du monde 

 

128 jours sans toi mon petit coeur, nous t'aimons   ..

Publié dans Mes douceurs

Commenter cet article

http://www.universenfants.fr/ 03/07/2014 11:40

Merci pour le partage de ce poème qui représente bien la douceur et la sensibilité des enfants !

DJENNIE 06/07/2014 19:22

Merci beaucoup pour ce gentil commentaire

dacaiod 18/06/2014 23:36

gros bisous pour un agréable jeudi - amicales pensées

dacaiod 16/06/2014 21:31

bonsoir Djennie ..; quel beau poème ... que c'est beau, ainsi que tu le rencontre, la naiveté et la pureté de l'enfance ... çà me rappelle un joyeux souvenir .. une année, j'avais 6 ans et pour la fête des papas j'avais eu le malheur de remarquer les belles tulipes qui poussaient le long du grillage de la voisine ... je les ai cueillies ... après tout, elles étaient sur le chemin !! quelle histoire .. je me rappelle, maman avait donné une pièce de 5 frs pour calmer le courroux de la dame ... mais je n'avais pas été grondée !!
gros bisous et bonne soirée

fondogoi 16/06/2014 00:54

bonjour poètesse, tes mots remplis de douceur et de tendresse apaisent les maux de la terre;ah!si l'humanité entière écrivait des poèmes d'amour au lieu de gaspiller ses forces dans les guerres et les insultes!!!!!!!!belle semaine à toi et à ta princesse des îles;